Pump up the jam, pump it up while your feet are stomping?

Publié le par CamE

pump1.jpg
La pump de Reebok fait son come back. Et pas à moitié.
Les tennis cultes, que nous avons TOUS voulu avoir, ne serait ce que pour pouvoir gonfler/dégonfler/gonfler/dégonfler/gonfler en tillant le mini ballon de basket présent sur la languette, a fêté ses 20 ans en novembre 2009. Son créateur, Paul Litchfield, un ingénieur, peut en être fier (et content, vu les rétombées).

Retour en arrière, direction les années collèges. Ton stylo fido dido pas trop loin, ton sac à dos baluchon à l'épaule, ta doudoune chevignon canard sur le dos, Benny b sur les oreilles grâce à ton magnifique baladeur cassette jaune et un seul objectif: cette paire de pompe. Pas tant pour l'esthétisme (notion presque inconnue à l'âge de 10 ans) mais plus pour le côté ludique. "Et tu peux aussi courir avec? Oua".

Maintenant que tu gagnes de l'argent, un peu, tu peux enfin t'en offrir, beaucoup (enfin, une déjà ce sera pas mal). Le rêve de gamin accessible. Un peu comme si on s'achetait le bâteau pirate ou la maison luxe des playmobil, ou le camping car barbie aujourd'hui. Mais sans l'air con en fait.

La pump est donc une référence, un objet fétiche, un collector pour celles d'origine, une véritable légende. Elle a donc eu droit à un traitement de star, équipe marketing dédiée. Un site a été fait pour l'occasion, à voir ici. Différents évenements sont à suivre. A noter la collaboration avec 20 magasins cultes à la création de 20 séries limitées de la Pump (dont Colette). Un documentaire a été réalisé par Colin O'Toole.

Voilà c'est dit. Reste plus qu'à céder à la tentation. Ce qui a été fait il y a quelques jours. Allez, juste une promis... et après j'arrête....


Documentaire réalisé par par Colin O'Toole, produit par Reebok et Spine TV.



By CamE.

Publié dans Back to basics

Commenter cet article